Retour Accueil Informations Contact
     
... C U I S I N E Z !
 

AMSTERDAM... difficile d’y résister!

Amsterdam, appelée la "Venise du Nord" porte bien son surnom: l’eau y est omniprésente. Comme un fil conducteur, partout elle guide nos pas, nous dirige d’un pont à l’autre sous le regard bienveillant d’étranges demeures, étroites et penchées, se soutenant les unes aux autres. On se balade le long des canaux, on se perd dans les ruelles adjacentes, on retrouve son chemin au détour d’un monument ou d’une place animée. La rue a tellement à offrir qu’il est bien difficile de ne pas céder aux charmes de cette ville magique, elle s’offre sans retenue aux visiteurs, au point d’en oublier la richesse de ses musées! 

Photo d'Amsterdam


Amsterdam s’esquisse...

Sur ses rives accostèrent dès le XIIIe siècle les navires allemands et portugais, déchargeant caisses de poissons saumurés et tonneaux de bière… Amsterdam émerge des marécages! L’Homme y trace ses premiers canaux, dessine ses ponts, ses écluses. Pour la protéger de la violence des marées, il élève des digues derrière lesquelles se blottissent les maisons des pêcheurs de hareng.  

Au XVIe siècle nombreux sont ceux qui, pourchassés alors que sévissaient les guerres de religion, y trouveront un havre de tolérance. Dès le XVIIe siècle, banquiers, commerçants, artistes de toutes nationalités vont s’y installer tandis que les navires hollandais rentrent de leurs expéditions lointaines, les cales chargées, de soieries, de pierres précieuse et d’épices. De riches demeures fleurissent alors le long de la rivière Amstel qui donnera son nom à la ville: Amstel + dam (digue) = Amsterdam. Sa peinture est achevée, son nom trouvé: Amsterdam sort de l’esquisse et devient une oeuvre d’art! 

Amsterdam, c’est aujourd’hui 740’000 habitants, plus de 1’000 ponts et de nombreux canaux. Capitale des Pays-Bas, elle est bâtie au dessous du niveau de la mer, aussi de lourds pilotis comme des bras de géants portent avec effort les maisons "à bout de bois". Celles-ci sont hautes et étroites, fenêtres souvent sans volet et murs de briques rouges et sombres, une architecture quelque peu austère mais si traditionnelle du nord. Cependant, notre regard s’élève vers leurs toits surmontés de pignons aux formes les plus diverses: pointes, escaliers, cloches et autres géométries amusantes. On peut même apercevoir à leur sommet, surgissant de la pierre, une poutre munie d’un crochet auquel est attaché une corde pour hisser des meubles ou, comme autrefois, de lourdes marchandises.

Photo maison - Amsterdam        Photo déménagement - Amsterdam


Amsterdam, la "claire-obscure"...

Bien sur d’aucun penseront à son "quartier rouge" (Red Light District) situé au centre ville, et ses prostituées en vitrines, ainsi qu’à ses coffee-shops où le cannabis est en vente libre. Mais Amsterdam est aussi et surtout une ville d’art et de flâneries romantiques. C’est au gré de ses canaux et de ses ruelles que l’on en suit le fil déroulé. En bateau-taxi, à pied ou à vélo, car ici se sont les vélos, omniprésents, qui rythment le trafic! Nombres d’artistes peintres sont venus tremper leurs pinceaux dans cette lumière si particulière: Rembrandt, maître du "clair-obscur", Van Gogh, Vermeer et bien d’autres dont on admirera les œuvres à la Maison de Rembrandt, au Musée Van Gogh ou au Rijksmuseum. On découvrira aussi son musée d’art moderne ou son musée historique portant les armes de la ville: trois croix de St André, patron des pêcheurs, et ses deux lions symbole du courage, le tout chapeauté de la couronne impériale. Et l’on s’arrêtera avec émotion devant la maison d’Anne Frank, la petite fille juive déportée au camp de Bergen-Belsen, dont le  journal secret fera le tour du monde. 

photo sex shop - Amsterdam        photo Amsterdam

photo vélo - Amsterdam        photo vélo - Amsterdam

Un désir d’insolite? Alors montez à bord de l’Amsterdam, une fidèle réplique d’un navire de la compagnie des Indes, pénétrez dans le musée-péniche "Hendrika Maria" pour découvrir l’habitat amstellodamois, observez les polisseurs de diamants au "Gassan Diamands", découvrez le superbe marché aux fleurs du canal Singel, respirez la tranquilité des jardins cachés comme celui du Béguinage, visitez le très explicite musée du sexe ou faites un tour à Java Eiland, une presqu’île reliée au port par un pont et dont l’architecture moderne est pour le moins étonnante!

photo bateau trois-mâts - Amsterdam        photo Java Eiland - Amsterdam

photo Béguinage - Amsterdam

Ici, on se donne rendez-vous devant l’obélisque de la place du marché Dam, comme devant la fontaine St-Michel à Paris. Puis, sur la place du Spui ou autour du Leidseplein, on s’engouffre dans de petits bars animés où l’on déguste une bière hollandaise ou un verre de genièvre. Une petite faim et l’on pénètre dans un restaurant typique savourer le plat national: une soupe de pois cassés ou alors un "stamppot", sorte de pot au feu constitué de chou et de viande cuite au bouillon. On trouvera aussi de nombreux restaurants internationaux, surtout indonésiens, conséquence de son passé colonial. Mais il est recommandé de tout simplement flâner en grignotant un délicieux sandwich "broodje" fourré au fromage ou au hareng, vendu dans la rue ou dans les "eetcafé". 


Amsterdam s’éloigne...

On quitte le tumulte de la ville, vers le sud-ouest, pour une promenade bucolique entre Haarlem et Leiden, là où au printemps, s’étendent à perte de vue des champs bariolés de tulipes, mais aussi narcisses, jacinthes, crocus qui se vendent à Aalsmeer comme le poisson, à la criée. Ainsi bouquets chatoyants, bulbes dormant chargeront nos bras de promesses parfumées. 

Puis, ce sont les étonnants villages de pêcheurs au bord du lac Ijssel qu’il faut absolument découvrir. Le charme et l’authenticité de ces lieux en font une étape obligée: ruelles pavées, maisons hautes et étroites, paisibles canaux, ponts à bascule. A Marken, après avoir visité l’atelier du savetier où les sabots grimpent jusqu’au plafond, on flânera le long de la digue sertie de maisons de pêcheurs en bois noir ou vert sombre. Un village qui semble vivre hors du temps, un "village-musée", tout semble trop beau, trop propre, trop paisible! Prochaine étape: Edam, réputé en été pour son grand marché aux fromages qui, dans leur habit de cire orange, rouge ou noire, exhalent fièrement leur gourmand parfum fruité ou rehaussé de cumin. On traversera la petite place bordée de maisons à pignons et on pénétrera dans le musée-maison où l’on découvrira avec étonnement ses planchers pentus, ses lits encastrés et sa fameuse cave flottante.

photo Marken - Pays-Bas        photo Marken - Pays-Bas

Sur la route des plages, en direction de Aalkmar, on découvrira les moulins, ailes au vent, comme des phares dominant la plaine. Au loin jacassent les hérons et chuchotent les roseaux, Don Quichotte n’est pas bien loin…

Enfin, on ira respirer l’air vivifiant de la mer du nord, ce dernier "terrain vague", à Egmond aan Zee ou à Wijk aan Zee, et chantonner dans le vent "le port d’Amsterdam" de Brel , qui déjà s’éloigne… Amsterdam, une ville comme un refrain que l’on n'oubliera jamais.

photo moulin Kinderdijk - Pays-Bas      photo Egmond aan Zee - Pays-Bas


Texte: © Valérie Claro   •   Photos: © Fabrice Bettex / Mysterra


>>>