Retour Sommaire Magazine
Retour Accueil Information Contact
 
 


Aucun indigène ne vit à l'Ascension. La population actuelle comprend la main-d'oeuvre et les personnes qui s'occupent des organisations de l’île ainsi que leur famille. Sur les 1’100 habitants de l’île, plus de 700 proviennent de Sainte-Hélène. Ils sont surnommés les “Saints”. Le reste de la population est Britanniques ou Américaine. Peu de gens vivent à Georgetown, la plupart des habitants résident à Two Boat Village, les membres de la RAF vivent à Traveller’s Hill et les gens qui travaillent pour l'armée américaine demeurent à Cat Hill.

De bonnes relations entre les habitants permettent de maintenir un climat social agréable, il n’y a pas de vols ni d’agressions. La communauté voit d'un mauvais oeil n'importe quelle infraction et cela favorise le respect d’autrui. Les habitants n’ont pas besoin de fermer leurs maisons ni d'enlever les clefs de leurs voitures. Cette liberté rarement constatée dans notre civilisation est particulièrement agréable.

Les habitants de l’Ascension ont une vie simple et relativement aisée. De nombreuses structures prennent en charge les travailleurs: transport, cantine, blanchisserie, distractions, etc.

Chômage et pauvreté sont inexistants car il est impossible de séjourner dans l’île sans avoir un contrat de travail (à l’exception des touristes). Bien que leurs salaires ne soient pas très élevés, les “Saints” apprécient de pouvoir travailler à l’Ascension, cela leur permet de faire vivre la famille restée à Sainte-Hélène. Pour les Britanniques (et probablement aussi pour les Américains) les salaires sont considérés comme intéressants car il n’y a pas d’impôt sur le revenu et la plupart des salariés touchent des primes d’expatriation.

Le coût de la vie est pratiquement identique à celui de l’Angleterre, mis à part quelques exceptions bien appréciées des résidents: les prix des boissons dans les bars sont nettement inférieurs à ceux pratiqués en Angleterre et les habitants ne s’en privent pas! Le prix de l'essence est aussi avantageux.

La nourriture

La nourriture est généralement anglaise ou américaine. A Cat Hill, dans la base américaine, hamburger, pizza, fish&chips, bière et coca sont de rigueur! A Traveller's Hill, base de la RAF, on mange une nourriture plus “européenne”. Il n’y a pas de spécialités locales sauf quelques recettes provenant de Sainte-Hélène. On trouve peu de fruits et légumes, ceux-ci comme beaucoup d’autres produits sont importés d’Angleterre ou d’Afrique du Sud. Le climat, et surtout le terrain, n’offrent aucune possibilité de développement de l’agriculture à grande échelle .

Sports et loisirs

Les infrastructures présentes ont été fournies pour la main d’oeuvre par les organisations installées sur l’île: terrains de sport, piscines, aménagement de plages, bibliothèque, etc.

Plusieurs installations sportives sont disponibles pour pratiquer le football, le baseball, le cricket, le tennis, le squash et de nombreuses compétitions sont régulièrement organisées. Un terrain de golf à Georgetown se vante d’apparaître dans le Guiness Book comme le plus mauvais golf du monde! Heureusement, à “One Boat” un autre parcours permet de pratiquer ce sport dans de meilleures conditions mais dans un paysage bien différent des golfs traditionnels. La marche à pied est très populaire, il y a un bon réseau de chemins et de nombreuses possibilités d’excursions. En raison des courants violents et des vagues importantes, seulement quelques côtes abritées permettent la natation en toute sécurité, plusieurs piscines compensent ce désagrément. La pêche est l’activité favorite des insulaires, l'Ascension doit être parmi les meilleurs endroits au monde pour la pêche au gros et la population ne s’en prive pas! De grands poissons comme le marlin, le thon, la dorade ou le thazard peuvent être attrapés. La plongée est aussi populaire et permet d’observer une faune très riche en poissons (voir rubrique plongée).

Circulation routière

Comme dans toutes les colonies britanniques, les véhicules roulent à gauche. La vitesse maximale autorisée est de 65km/h (40 mph) et ne semble pas être vraiment respectée! Le réseau routier est assez bien développé, beaucoup de routes de l'île ont été refaites avec le surplus de macadam laissé lors de l’agrandissement de la piste d'atterrissage. Il n'existe qu'une seule et unique station-service sur l'île, ses horaires d'ouverture sont assez inhabituels. L'Ascension n'a aucun feu de signalisation, rond-point, autoroute ou embouteillage. Elle a cependant ses propres dangers: les moutons et les ânes ont une tendance inquiétante à errer à travers la route sans avertissement, particulièrement au crépuscule!





 
Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population

Photo île Ascension - Population
       
         
> Retour Sommaire Magazine