Retour Sommaire Magazine
Retour Accueil Information Contact
 
 


Saviez-vous qu’à Maurice les fleurs nous parlent?
Elles nous soufflent de doux messages, hauts en couleur et suggestifs quant à la forme.

La palette de l’artiste n’a par exemple pas autant de variétés de rouges que la surprenante “rose de porcelaine”. Du rose le plus pâle, tendresse, amour aérien ou platonicien, au rouge sang de la passion la plus fougueuse, rouge de vie et de mort, comme on aime à la folie. Que de nuances, de demi-teintes, toutes porteuses d’un message non verbal qui va droit au coeur. Pensez à l’orange flamboyant de l’héliconia, évocateur du feu qui réchauffe ou au jaune de l’hibiscus qui sait être parfois cru, glacial même, ou chaud pour témoigner de la lumière solaire, source de vie.

Les fleurs chantent la vie, l’exaltent, lui font de véritables louanges et nous invitent à nous joindre à ce choeur. Comment ne pas se réjouir, exulter... et succomber à leurs charmes?

Les fleurs nous disent aussi, par leurs formes, la beauté féminine, toute de douceur et de sensualité. Courbes harmonieuses nous invitant à les caresser. Elles nous rappellent ces cortèges de femmes hindoues aux saris multicolores, traversant les grandes étendues vertes et ondoyantes des champs de canne.

Voyez les fleurs qui dansent sous la brise légère: farandole ludique, séga coquin, invitation à l’amour. Malcolm de Chazal, poète mauricien bien connu, disait: "Comme une femme qui s'est laissée prendre un baiser, et qui ensuite dérobe ses lèvres, la fleur, prise de court par le vent, plie la taille et se laisse "voler" ses lèvres - pour rejeter ensuite la tête à droite et à gauche, dérobant de plus en plus sa bouche à mesure que se feront plus pressantes les sollicitations du vent".

La force de la vie s’exprime au travers de cet érotisme végétal. Couleurs et formes sont un appel à entrer dans le jeu pour que la vie se perpétue à jamais. Et que d’autres puissent, comme nous, un jour admirer, contempler devrais-je dire, la beauté dont témoigne les fleurs.

Et leur parfum? demandez-vous.
Parfum de femmes…?
Non! Celui de ces belles fleurs tropicales.
Ah! Et bien, elles n’en ont pas!
Peut-être est-ce justement pour cette raison qu’elles sont si exubérantes dans leurs coloris et si sensuelles dans leurs formes? Comme cette danseuse créole à la robe chatoyante, véritable feu d’artifices de couleurs chaudes, qui virevolte, saute et joue de son corps. Elle tourne, tourne encore et s'arrête enfin devant les spectateurs émerveillés. Fleur ouverte, épanouie, si attirante!

Oui, les fleurs parlent et nous disent la beauté de la vie qui toujours se reproduit et se répand généreusement dans l’univers. L’anthurium, au membre dressé sans pudeur, ne me contredira pas! Il sème à tout vent afin que d’autres se lèvent comme lui, fièrement...

Texte: © Maurice Matthey   •   Photos: © Fabrice Bettex / Mysterra


 

 
Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs

Photo île Maurice - Fleurs
       
         
> Retour Sommaire Magazine